L’entreprise Mercedes-Benz à Vitoria (Espagne) ouvre ses portes à la technologie de Trienxis

TPL

Trienxis a commencé son traitement physique pour le contrôle de la population microbienne dans la ligne de TTS-KTL de l’usine de Vitoria où, cette dernière année, 87000 fourgonnettes Vito et Viana ont subi le procédé de cataphorèse ou électrodéposition cathodique.Suite au problème commun aux installations de TTS/KTLS de prolifération de micro-organismes dans les bains, Mercedes-Benz a implanté un système physique Trienxis pour garantir la qualité de l’eau déminéralisée utilisée dans son procédé de fabrication.

Après à peine un mois de fonctionnement, le traitement a atteint sa phase de stabilité : la contamination présente dans le bain est contrôlée et abaissée à son niveau minimal. Les techniciens TTS et de laboratoire de Mercedes-Benz ont pu constater l’évolution satisfaisante, semaine après semaine, de leur ligne jusqu’à atteindre des conditions de travail optimales. Ces dernières permettent de contrôler avec une plus grande sécurité et un moindre coût la phase postérieure du procédé.

Ce traitement offre ainsi une garantie de qualité au procédé de cataphorèse avec une dynamique de travail constante et un contrôle stable des valeurs de bactéries à un niveau très bas, sans nécessité du recours à un quelconque produit chimique.

Avec cette nouvelle implantation dans une ligne TTS et KTL, Trienxis maintient et respecte son compromis d’efficacité technologique qui s’accompagne d’une diminution des coûts économiques et de l’impact environnemental.